dprime_thumb.jpgJe vous propose tout de suite une petite vidéo que l’on peut qualifier de drôle, ou bien de sadique, ou bien d’inhumaine, ou bien…..

Je ne sais pas moi ce que vous allez vous dire, il faut que vous la regardiez et que vous me partagiez votre avis.

Description de l’ expérience

Il s’agit de “L’expérience du marshmallow” que certains d’entre vous connaissent peut-être.

C’est une étude qui a été menée en 1972 à l’université de Stanford par le psychologue Walter Mischel.

Je vous explique la nature de l’expérience, car c’est en anglais :

Il s’agit d’enfants auxquels on donne un “marshmallow”. La personne qui leur donne, dit à l’enfant qu’elle doit s’absenter et que si il ne mange pas le “marshmallow”, il en aura deux autres à son retour.

Je vous laisse regarder (c’est drôle), et je vous explique ensuite l’intérêt et les conclusions de l’expérience.

 

 

Vous avez salivé vous aussi ? Moi oui, je suis très gourmande.

Conclusion et résultat de l’expérience

La plupart des enfants ont bien tenu le coup, et ont eu leur récompense. Cette expérience a été renouvelée 400 fois pour vérifier sa validité.

Les enfants qui avaient su différer leur plaisir pour obtenir une récompense plus importante (gratification différée) ont globalement mieux réussi socialement et professionnellement.

Déduction : on peut en déduire qu’il faut attendre pour récolter des fruits plus importants, plus gros, donc réussir.

C’est vrai

  • Pour quelqu’un qui crée son entreprise, mieux vaut ne pas être trop gourmand au départ, pour grossir sa trésorerie, et assurer la pérennité de l’entreprise.
  • Dans le marketing de réseau, au départ on travaille pour assez peu, mais la persévérence et la discipline amène au succès et à la liberté financière à coup sur. (Je fais parti d’un mlm extra qui me fais beaucoup progresser, génial !)
  • Si vous ne laissez pas pousser votre pommier, il ne va pas être aisé de faire une belle récolte de fruit.
  • Si vous voulez courir avant de savoir marcher, vous allez vous cassez la figure.
  • Etc….

C’est faux

Si on menace de vous enlever votre marshmallow, si vous sentez qu’il va vous échapper de façon imminente, et bien autant le manger plutôt que de la perdre.

Si vous n’avez pas confiance, si vous êtes persuadé que la promesse ne sera pas tenu et que vous n’aurez pas la récompense, à quoi bon attendre ?

En ce qui me concerne, attendre, patienter, persévérer est quelque chose qui m’est parfois difficile, mais j’ai décidé de m’y mettre pour mieux réussir. C’est formateur.

Et ne pas oublier non plus, que le fait d’attendre fait aussi monter le désir (les petits coquins et coquines le savent bien). Plus on est motivé, plus on peut faire les actions nécessaires même les moins stimulantes.

Plus on désir, plus on pense au bonheur d’atteindre l’objectif, plus vous le côtoierez de près.

 

Et vous qu’est-ce que vous en dites, vous mangez le marshmallow tout de suite ou pas ?

Y-a-t-il des expériences qui vous reviennent en tête ? A tout de suite dans les commentaires.