etre-soi-memeSavez-vous qui vous êtes ?

Vous autorisez vous à être vous même ?

Avez-vous tendance à faire attention à ce que l’on pourrait penser de vous ?

Avez-vous conscience de jouer des rôles ?

Avez-vous honte de certains traits de caractère ou d’une situation ?

                                                             Est-ce que vous êtes joyeux ?

                                                             Etes-vous capable de vous “lâcher” comme quand vous étiez ado ?

 

Vous l’avez peut-être compris, il est question d’”être” dans cet article et en particulier d’être soi-même.

Ce sujet “ETRE” a été proposé par Cédric du blog Techniques de méditation dans le cadre de l’évènement mensuel du développement personnel “A la croisée des blogs”.

Si vous voulez en savoir plus sur cet évènement et/ou apporter votre contribution, il vous suffit de vous référer à cet article décrivant les règles.

 

Alors vous, êtes vous vous même ? Haha, pas toujours facile de vivre vraiment en accord avec qui l’on est soi-même. Au vu des réponses que vous avez donné aux questions ci-dessus, vous avez déjà une petite idée sur la question.

 

Pourquoi est-il difficile de rester soi-même en toutes circonstances ?

Il est inévitable à mon sens de s’éloigner de notre essence, au cours de notre évolution.

Nous avons été éduqué à paraitre

  • Nous vivons en société, à ce titre nous avons été éduqué pour ne pas déranger nos congénères, et même pour leur plaire : alors il a fallu mettre notre spontanéité et nos envies dans notre poche pour se fondre dans la masse.

 

  • Le système scolaire traditionnel actuel ne laisse pas grand place à l’individualité, il faut rentrer dans un moule sous peine d’être exclu ou pénalisé : conclusion exprimé sa différence, être soi-même n’est pas bien.

 

  • Ensuite, il y a l’image que nos parents voulaient donner d’eux même à travers nous. Alors il a fallu être comme-ci ou comme-ça, enfin au moins le paraitre.

Les expériences ont œuvré

  • Et il y a ce que nous avons compris de nos expériences successives : Je dois cacher cela, je dois être comme cela, c’est mal d’être comme ceci…etc….
  • Pour être aimé (ce que nous cherchons la plupart du temps) je crois qu’il faut être de telle ou telle manière.

Résultats : Je me conforme aux exigences ou je me rebelle, mais cela revient au même, je ne suis plus moi-même et parfois j’y suis tellement habitué, que je ne suis plus qui je suis. Votre estime de vous est dégradée, insidieusement, et votre joie de vivre s’éteint petit à petit.

 

Comment être soi-même et être heureux ?

Et bien, adulte, il n’y a qu’à retrouver cette liberté d’être du jeune enfant, mais en conscience cette fois.

  • Vos rôles

    masquesCommencez par prendre conscience que vous jouez des tas de rôles. Il n’y a rien de mal à cela et c’est souvent nécessaire, mais en être conscient permet de ne pas se perdre :

Vous avez un masque de professionnel, un masque de parent, un masque de conjoint, un masque d’enfant, etc….

Vous ne vous comportez pas de la même façon suivant le milieu dans lequel vous évoluez, reconnaissez le et vous pourrez maitriser bien plus facilement, si vous voulez oui ou non, prendre un rôle, ou si vous voulez être vous même.

  • Vous aimez et vous accepter

Pour être soi-même et le vivre, il est indispensable de vous trouver correct tel que vous êtes, avec vos qualités et vos défauts. Ainsi, il n’est plus utile de cacher quoi que ce soit derrière un masque qui peut s’avérer être une bonne grosse carapace bien douloureuse.

Sachez simplement que vous êtes génial, et je vous le montrerais bientôt.

Vous pouvez alors être vous “m’aime” en toutes circonstances, et prendre le risque de déplaire sans que cela blesse votre amour propre.


  • Donner à votre enfant intérieur la permission de s’éclater

Et oui ! Vous reconnectez avec la joie, la laisser s’exprimer et rayonner. Amusez-vous de la vie et de toutes les expériences qu’elle suggère.joyeux

Vous faites le choix de la vie, de la curiosité, de l’enthousiasme, du lâcher prise : lâchez les chevaux, enfin quoi !

Oui, je sais, vous êtes en train de vous dire :” j’voudrais ben, mais j’peux point”. C’est une de vos croyances, c’est possible et surement encore plus facilement que ce que vous pensez. Et puis vous pouvez vous faire aider si nécessaire.

 

Alors, pensez-vous être vous même la plupart du temps, ou au contraire réalisez vous que vous jouez inconsciemment des rôles qui ne sont pas toujours confortables ? Je suis curieuse de lire dans les commentaires ci-dessous, ce que vous évoque cet article….