Voici ma participation à l’évènement interblogueur que j’organise ce mois-ci : La croisée des blogs

Vous voulez aussi participer ? OK, les règles du jeux sont ici.

croyances

 

Vous n’en avez peut-être pas conscience, mais votre vie est dirigée par un ensemble de croyances, héritées, transmises, apprises, ou résultat d’expériences de vie. J’appelle cela nos systèmes de croyances.

Bien souvent, une fois que nous avons constitué un système avec lequel on est habitué à fonctionner, nous allons défendre ce système (cet ensemble de croyances) de toutes nos forces. Nous nous y accrochons furieusement, et malheur à celui qui osera remettre en doute une de nos sacrosaintes valeurs.

Bonjour la tolérance ! Nous voulons que les autres pensent comme nous, aient les mêmes croyances que nous, ce qui, bien sur, est impossible. D’où de nombreux conflits, à échelle individuelle, comme à l’échelle mondiale. Tout le monde croit détenir la vérité universelle.

 

Sauf que pour vivre heureux, il serait bon de faire un peu de ménage dans nos propres croyances, et de respecter celles du voisin, du mari, des enfants, du collègue, etc

En résumé : chacun a sa vérité !Sourire

Rien de mal ou de négatif à cela, mais il est important d’en avoir conscience pour être maitre de votre vie.

 

Débusquer vos croyances

 

Comme d’habitude, j’aime le pratique, alors plutôt que du blabla je vous propose d’agir : prenez donc une feuille de papier tout de suite, maintenant, sur-le-champ, car si vous attendez, il y a fort à parier que vous ne le ferez jamais.

 

Sur cette feuille, vous allez noter :

  • Les valeurs à respecter dans la vie,
  • Les choses qui vous paraissent dangereuses,
  • Ce qui est fait pour vous dans la vie,
  • Ce qui n’est pas fait pour vous,
  • Quelles sont les expressions que vos parents utilisaient souvent, leur leitmotiv (ex : l’argent ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval, il faut être gentil avec les autres, on ne fait pas partie de ce milieu, la vie est dure, il faut se méfier, …..),
  • Quelles sont vos convictions spirituelles et ou religieuses,
  • A quelles superstitions croyez-vous,
  • Qu’enseignez-vous à vos enfants comme règles de conduite,
  • Comment aimeriez-vous que les gens vous perçoivent,
  • etc….

 

En notant tout cela, vous allez commencer à apercevoir quelles sont vos croyances, car toutes vos valeurs ne sont en fait que des croyances, elles valent pour vous, mais peut-être pas pour quelqu’un d’autre. Il s’agit de votre vérité, mais pas de la vérité universelle. Attention, vous ne valez pas moins pour autant.

 

On ne peut pas vivre sans croyances, et il est bien utile d’en avoir, cependant, il y a peut-être un peu de tri à faire ! Et il me semble important aussi d’acquérir une certaine souplesse vis-à-vis de ce système que nous nous sommes créé.

 

Triez vos croyances

 

Il y a certaines croyances qui nous font du bien, elles nous rassurent, nous valorisent, nous permettent de mieux communiquer, ou d’être performant…et il y en a d’autres qui nous perturbent, nous angoissent, nous freinent…

 

Je vous propose donc, de suite, de retourner sur votre feuille de papier, et d’entourer en vert les croyances qui vous font du bien, et en rouge celles qui sont plutôt stressantes. Certaines croyances peuvent bénéficier des 2 couleurs.

 

Ainsi, si vos parents disaient, il faut travailler dur pour réussir, il y a fort à parier que vous ayez hérité de cette croyance :

  1. Elle peut-être bénéfique parce que cela permet d’être persévèrent et courageux si nécessaire,
  2. Elle peut-être négative, car vous n’aurez pas accès à la facilité pour réussir, vous allez chercher les complications, ne pas voir les raccourcis possibles, travailler sans relâche, alors que ça n’est pas toujours nécessaire, etc…

 

Si une de vos valeurs est d’être gentil :

  1. Cela peut-être bénéfique parce que vous serez attentif aux autres, serviable peut-être, généreux…
  2. Mais cela peut aussi vous nuire, car vous n’oserez pas contrariez les autres, vous ne saurez pas dire non pour vous respecter, vous pourrez avoir tendance à vous effacer, voir à subir plutôt que de vous positionner clairement quand cela est nécessaire…

Chercher ainsi, pour chaque valeur ou croyance que vous avez écrite, si c’est un avantage ou un inconvénient, en quoi cela vous sert, ou vous nuit.

 

Choisir les croyances à bonheur

 

Maintenant que vous avez bien débroussaillé et trié, il vous reste à choisir !

Ne gardez que le meilleur, que ce qui vous avantage et vous convient.

Si l’on reprend les exemples précédents :

Il faut travailler dur pour réussir : levez le pied quand il n’est pas strictement nécessaire de trimer, rappelez-vous à l’ordre : oh ! Tout doux. Maintenant que vous êtes conscient, c’est tout de même plus facile.

 

Il faut être gentil : OK, je suis gentil, mais pas à mon détriment, et je m’affirme et expose mon point de vue, quand c’est nécessaire.

 

Certaines croyances, si elles ne présentent que des inconvénients, pourront être supprimées ou modifiées, et d’autres qui vous seraient utiles pourront être créées.

 

Un système de croyances, d’ordinaire rigide, peut très bien devenir souple à partir du moment où vous avez conscience de son existence :

Encore une fois, il s’agit de faire des choix.

 

Alors, tant qu’à choisir, faites les choix qui sont bénéfiques pour vous.

 

Vous serez plus tolérant vis-à-vis de vous même, et vis à vis des autres aussi. Et bien sur, vous serez plus heureux !

 

Alors, est-ce que vous voyez plus clair dans vos croyances ? Je vous invite à échanger sur le sujet via les commentaires ci-dessous. C’est un sujet vaste et passionnant.